Types de ventilation dans un logement

Types de ventilation dans un logement

La ventilation fait partie des principales étapes dans le processus de rénovation énergétique d’un logement.  La ventilation est une obligation légale pour tous les logements construits après les années 1982. En effet, si une habitation n’est pas correctement ventilée, l’oxygène risque de se faire rare, les moisissures feront leur apparition et les bactéries se développeront rapidement. De ce fait, une bonne ventilation est requise pour le renouvellement de l’air dans votre maison mais aussi pour éliminer les polluants et autres allergènes.

Les différents types de ventilation

La ventilation reste la meilleure solution pour prévenir les problème d’humidité au sein d’une habitation. Il existe différents types de ventilation pouvant être installés dans un logement.

La ventilation naturelle

C’est le système le plus ancien dans l’histoire la ventilation. En effet, on s’en servait avant la généralisation des nouveaux systèmes de ventilation mécanique. Elle se sert du principe du tirage naturel ou encore des courants d’air crées par le vent. Dans ce type de ventilation, l’air entre par les grilles d’aération qui sont situées en bas de l’immeuble à l’intérieur des principales pièces de la maison.

La ventilation à simple flux

C’est le système de ventilation le plus utilisé actuellement. Ce dernier est composé de des bouches d’extractions qui se règlent automatiquement, d’un moteur qui est chargé d’extraire l’air plein d’humidité provenant de l’intérieur et des entrées d’air situées sur les fenêtres pour permettre à l’air extérieur d’entrer.

La ventilation mécanique hydroréglable

Ce type de ventilation procède au réglage du débit d’air en fonction du taux d’humidité présent dans l’air. Ici, les déperditions de chaleur sont moins conséquentes par rapport à l’usage d’une VMC à simple flux. Le flux d’air est constamment ajusté. On retrouve deux types de VMC hydroréglables à savoir : la VMC hydro de type A et la VMC hydro de type B. La différence entre ses deux systèmes se situe au niveau des entrées d’air qui ne sont pas hydroréglables dans le premier cas et hydro dans le deuxième.

La ventilation à double flux

Il s’agit de la version la plus améliorée de la VMC à simple flux. Cette ventilation est composée de deux réseau de circulation d’air à savoir : l’air vicié de la maison qui s’évacue par les pièces humides d’un seul endroit et l’air sain provenant de l’extérieur qui passe par une entrée principale au niveau des combles.

La VMC double flux thermodynamique

C’est actuellement l’un des systèmes les plus sollicités sur le marché. Il s’agit de l’association de la VMC double flux et de la pompe à chaleur géothermique. Ce système de ventilation permet de profiter d’une bonne aération et d’un système de chauffage en fonction des calories récupérées qu’il restitue dans le sol pour chauffer le logement. C’est un système réversible c’est-à-dire qu’il peut également chauffer le logement en été.

La ventilation par insufflation

Contrairement aux autres types de ventilation, cette dernière est équipé d’un ventilateur qui se charge d’aspirer l’air, qui est ensuite filtré et préchauffé. Par la suite, l’air est conduit vers l’extérieur au travers de grilles d’aération ou des fenêtres.

système-de-ventilation

Avantages d’une ventilation

La ventilation d’un logement présente de nombreux avantages tels que :

  • L’apport d’air neuf qui facilite la respiration
  • L’élimination du surplus d’humidité dans la maison,
  • L’évacuation des polluants toxiques comme le monoxyde de carbone, les produits chimiques, les produits nettoyants, etc.
  • Apport en oxygène aux équipements de combustion permettant un fonctionnement sans risque.

Comment entretenir son système de ventilation ?

Pour fonctionner correctement, la ventilation doit être entretenue. Cette opération de maintenance doit être réalisé tous les trois mois. Elle consiste au nettoyage des bouches d’aération présentes au sein du logement. En outre, si vous optez pour l’installation d’une ventilation à double flux, pensez à remplacer les filtres une fois l’an. L’appel à un artisan professionnel est parfois recommandé pour ce type d’intervention.

Combien coûte une ventilation ?

Le prix de tels équipements varie en fonction du modèle que vous souhaitez faire installer. Ces différents systèmes de ventilation nécessitent de lourds travaux ce qui impacte sur leur coût. Dans tous les cas, il faut compter entre 300 et 900 € pour une VMC à simple flux et 3 500 à 5 500 € pour une VMC à double flux. Pour ce qui de l’acquisition d’une ventilation par insufflation, il faut compter dans les 2 000 à 3 000 € et 7000 9 15 000€ pour une ventilation double flux thermodynamique.

Étant donné que la ventilation concoure au projet de transition énergétique mis sur pied par le gouvernement, il est possible de bénéficier des aides en fonction du type de ventilation choisie. Toutefois, seule l’installation d’une ventilation double flux donne droit aux aides. La seule condition à remplir est de confier les travaux à un artisan qualifié RGE. Ainsi, vous aurez droit à la TVA à taux réduit, certaines locales et régionales et MaPrimeRénov’.

Les derniers articles :

Leave a Reply

Your email address will not be published.