Tout savoir sur le sarking

Tout savoir sur le sarking

Le sarking est une méthode qui consiste à isoler le toit. Il se fait en isolant le toit en commençant par le haut on parle d’isolation en continue. Le toit est la partie de la maison la plus responsable des déperditions de chaleur. Il est donc important de penser à procéder à l’isoler. Le sarking est une technique efficace pour isoler les toitures en pente, car elle donne l’occasion de supprimer les ponts thermiques.

Pourquoi procéder au sarking ?

Le sarking est une technique d’isolation qui présente de nombreux avantages à savoir :

  • Le sarking concourt à l’étanchéité à l’air et à l’eau du bâtiment.
  • Il permet de conserver l’espace de vie à l’intérieur des combles aménagés. Si votre logement possède des combles perdus, il est possible grâce à cette méthode de rehausser la toiture.
  • Le rendement énergétique du système de chauffage est nettement amélioré. Sachant que la chaudière et les radiateurs permettent à la base de réduire le montant des factures.
  • Le sarking permet la protection de la charpente contre l’humidité ou encore les différences de températures.
  • Le sarking présente une durabilité dans le temps importante, car il ne se tasse pas.
  •  Cette technique n’influe en aucun cas sur les finitions intérieures de la maison.
  • Il garantit une bonne température à l’intérieur en période hivernale.
  • En cas de rénovation globale de votre toiture, la valeur de votre bâtiment augmente.
  • Si vous ne disposez pas de sous-toiture, le sarking est la solution la plus adaptée pour une isolation.
  • Procédé facile à réaliser.
  • Hautes performances thermiques et phoniques.

Comment procéder au sarking ?

Il est vrai que le sarking est une méthode d’isolation très simple à mettre en œuvre, mais elle doit être faite par un couvreur professionnel et de façon minutieuse en respectant certaines étapes.

1ère étape : la dépose des chevrons

Cette étape est réalisée uniquement dans le cas d’une construction ou d’une rénovation complète de toiture. Des freins-vapeur sont mis en place sur une sablière avant la pose des chevrons pour assurer la fonction continue du frein-vapeur/étanchéité à l’air. Ensuite, les chevrons sont fixés sur la sablière en suivant certaines exigences.

2ème étape : pose du platelage

L’épaisseur minimum en bois massif requise pour une mise en platelage est de 18 mm pour respecter la réglementation incendie. Le platelage sera fixé sur les chevrons.

3ème étape : mise en place du frein-vapeur

La fonction du frein-vapeur est de protéger contre l’humidité. Sa mise en place doit être réalisée dans les règles de l’art. Il faut tout d’abord le tendre et le fixer au-dedans des montants verticaux en superposant les lés. Le couvreur s’assure ici de l’étanchéité de jonctions grâce aux bandes adhésives.

4ème étape : la pose de l’isolant

Il s’agit ici de poser les panneaux isolants en fibres de bois très performants. Ce type de matériau est conseillé pour une isolation par la méthode de sarking.

5ème étape : mise en place du lattage et du contre-lattage

C’est la dernière étape avant de procéder à la pose du matériau. Le couvreur effectue la fixation à l’aide de vis spécifiques de l’isolant sur les chevrons

La pose du lattage et du contre lattage consiste à superposer les lattes en bois de façon perpendiculaire pour favoriser une bonne ventilation en dessous de la toiture.

Quels sont les matériaux utilisés pour le sarking

Il existe plusieurs matériaux isolants pour réaliser le sarking en neuf ou en rénovation.

L’isolant naturel

En matière d’isolation thermique, on retrouve plusieurs types d’isolants  comme :

  • La fibre de bois : c’est l’un des isolants les plus utilisés, car elle offre une bonne isolation acoustique et thermique.
  • La fibre de lin : c’est un matériau provenant des déchets de l’industrie du textile.
  • La paille : elle est plus utilisée par les propriétaires de logement en bois.

L’isolant minéral

Parmi les isolants minéraux les plus sollicités, on compte :

  • La laine de verre qui est faite à partir du sable et de verre recyclé se présentant sous la forme d’un matelas. Ce matériau est très prisé pour ses performances thermiques.
  • La laine de roche : fabriqué à base de roche volcanique, ce matériau est très résistant aux flammes et performant sur le plan de l’isolation phonique et thermique.
  • Le verre cellulaire : fait à base de sable et de verre recyclé, il est utilisé pour une meilleure isolation thermo-acoustique interne et externe.
  • La perlite, l’argile expansée et la vermiculite

Isolant synthétique

Le polystyrène et le polyuréthane sont les principaux types d’isolants synthétiques.

Comme vous l’avez constaté, le sarking est une méthode d’isolation très simple. Mais le seul inconvénient de cette technique est que sa réalisation est coûteuse. C’est la raison pour laquelle certaines aides sont disponibles pour vous accompagner si vous optez pour cette méthode. Le sarking est donc éligible aux aides comme la prime énergie, la TVA à taux réduit, et le crédit d’impôt.

Les derniers articles :

Leave a Reply

Your email address will not be published.