Tout savoir sur les aides de l’Anah

Tout savoir sur les aides de l’Anah

L’Anah (Agence nationale de l’habitat) est une institution publique sous la tutelle du ministère en charge de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Mais également de la Transition énergétique et de l’économie. Et aussi du ministère des Finances et de la relance. L’agence nationale de l’habitat encourage les propriétaires de logements et les syndicats de propriété en situation de précarité à effectuer des travaux de rénovation en leur accordant des aides. L’Anah met également à la disposition des propriétaires bailleurs de logements privés un contrat pour la mise à disposition d’un parc à un loyer accessible.

Qui peut bénéficier des aides de l’Anah ?

L’Anah accorde des aides financières pour la réalisation des travaux dans les logements anciens. Ainsi, les propriétaires bailleurs, les propriétaires occupants et les syndicats de copropriétaires peuvent bénéficier des aides de l’Anah.

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Les conditions d’éligibilité aux aides de l’Anah sont subdivisées en fonction du type de bénéficiaire. Ainsi :

Les propriétaires occupants

Les ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond. Elles sont divisées en deux catégories à savoir : les foyers à revenus très modestes et les foyers à revenus intermédiaires.

Pour les propriétaires bailleurs

Ici, aucune condition liée aux ressources n’est soumise. Cependant, les bénéficiaires doivent respecter certains engagements à savoir :

  • Le logement loué doit être décent.
  • La résidence doit être louée en tant logement principal à des foyers disposant des revenus inférieurs à un certain plafond.
  • Le loyer ne doit pas excéder le taux minimal fixé par l’Anah.

Pour les syndicats de copropriétaires

Les aides de l’Anah concernent particulièrement les copropriétés du syndicat qui rencontrent des difficultés suite aux conditions suivantes :

  • Un arrêté (injonction de travaux au titre du risque de la sécurité des équipements ou d’insalubrité).
  • Une décision de justice

Par ailleurs, pour profiter des aides de l’Anah, les travaux doivent être réalisés dans un immeuble datant d’au moins 15 ans. Il est également possible de bénéficier des aides de l’Anah pour des travaux d’accessibilité en faveur des personnes à mobilité réduite.

Pour bénéficier des aides de l’Anah, les propriétaires ne doivent pas avoir bénéficié de l’éco prêt à taux zéro au cours des 5 dernières années Aussi, ils doivent résider dans le logement comme résidence principale pendant une durée de 6 ans après la fin des travaux. Par ailleurs, pour profiter des aides de l’Anah, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE.

Comment obtenir les aides de l’Anah ?

La demande des aides de l’Anah se fait toujours avant le début des travaux. Il est nécessaire d’entrer en contact avec l’Anah avant de signer n’importe quel devis. De ce fait, plusieurs options s’offrent à vous à savoir :

  • Faire une demande par courrier recommandé en remplissant le formulaire Cerfa N°12711*08 s’il s’agit de l’aide « Habiter Mieux Sérénité »,
  • Constituer votre dossier sur le site de l’Anah monprojet.anah.gouv.fr/
  • Vous pouvez confier votre projet à une entreprise agréée ou à une association qui agira en votre nom. Nous vous recommandons cette option si vous trouvez que les procédures administratives très complexes.

Quels sont les travaux éligibles aux aides de l’Anah ?

Les aides de l’Anah prennent en compte différents travaux à savoir :

  • La réalisation d’un bilan thermique,
  • L’isolation des murs par l’intérieur,
  • L’isolation des murs par l’extérieur,
  • La pose de fenêtres double-vitrages,
  • L’installation d’une ventilation mécanique contrôlée double flux,
  • L’isolation des combles aménagés de votre logement,
  • Le remplacement des équipements de chauffage anciens par des plus performants.

En outre, vous devez débuter les travaux après la réception de la décision d’aide de l’Anah. Une fois que la demande est attribuée, vous devez réaliser les travaux en fonction du projet présenté. Aussi, vous devez veiller à ce que les travaux soient réalisés dans un délai de 03 ans. Dans le cas contraire, vous ne recevrez pas l’aide.

Quelles sont les aides cumulables aux aides de l’Anah ?

Pour la réalisation des travaux de rénovation énergétique, vous avez la possibilité de cumuler plusieurs aides à celles accordées par l’Anah. À cet effet, il est possible de cumuler les aides l’Anah avec le chèque énergie, l’éco-prêt à taux zéro et de la TVA réduite à 5.5 % pour vos travaux de rénovation.

En somme, quelle que soit la nature de l’aide demandée, vous devez vois assurer que le montant des travaux réalisés au sein de votre résidence principale atteint 1 500 € au minimum. Il est également possible que le prêt couvre les travaux de rénovation à plus de 70 % en fonction du type de travaux que vous engagez. Aussi, vous devez remplir toutes les conditions telles qu’énumérées plus haut pour prétendre à une des aides proposés par l’Anah.

Leave a Reply

Your email address will not be published.