Principes de l’isolation thermique par l’extérieur

Principes de l’isolation thermique par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur encore appelée ITE est une technique qui consiste à limiter les échanges de chaleur entre deux espaces en appliquant un isolant. Elle est la parfaite combinaison entre performance et simplicité de mise en œuvre. Les travaux d’isolation conviennent tout aussi bien en rénovation qu’en neuf. Ce type de procédé permet l’isolation et la rénovation de plusieurs façades de logement. Isoler une maison par l’extérieur, c’est la couvrir des matériaux qui prennent la forme de couches isolantes. C’est une opération de modification importante de la façade, c’est la raison pour laquelle il est nécessaire de demander un permis de construire ou de faire une déclaration auprès de la mairie avant l’entame des travaux.

Les techniques de pose d’une ITE  

Pour isoler les murs d’un logement, il existe différents procédés comme la pose collée, la pose sous enduit et la pose sous bardage.

La pose collée

L’isolation thermique par l’extérieur par la pose collée consiste à mettre l’isolant sur le support sous la condition que ce dernier soit plat et non revêtu. Si le mur est revêtu, le professionnel devra procéder au décapage en amont. Le collage se fait par ici par plots ou par bandes et répartit sur toute la surface de l’isolant. En général, on utilise le polystyrène expansé blanc ou graphite gris pour une pose collée. Pour maintenir l’installation complète, un profilé est apposé au bas de la structure et fixé dans le mur. Cette pose est peu recommandée en rénovation en raison des supports irréguliers et des traces d’anciens revêtements.

La pose sous enduit

Lors d’une isolation thermique par l’extérieur, on utilise plus l’enduit. C’est une technique qui présente de nombreux avantages dont le fait qu’elle ne nécessite aucun support. La pose sous enduit est une technique qui est acceptée par la majorité des communes pour des travaux de façades. L’enduit viendra recouvrir l’isolant en deux couches distinctes. Dans ce cas, vous aurez le choix entre l’enduit organique qui est composé de résine synthétique ou encore l’enduit hydraulique composé de ciment et de chaux. Le deuxième type offre une large palette de finition et le premier est moins coûteux.

La pose sous bardage

Cette technique d’isolation thermique par l’extérieur est de plus en plus sollicitée. Le bardage offre une variété de matériaux. La pose d’un bardage nécessite l’installation d’une ossature pour une meilleure fixation. Elle requiert l’autorisation de la mairie et elle est également plus coûteuse que l’enduit.

Les avantages de l’isolation thermique

L’isolation thermique par l’extérieur présente des avantages tels que :

  • L’isolation thermique par l’extérieur permet de lutter contre les ponts thermiques qui sont responsables de la majorité des déperditions de chaleur dans un logement.
  • Elle protège les murs contre les variations climatiques.
  • En optant pour la réalisation d’une isolation thermique par l’extérieur, vous n’aurez pas besoin de quitter votre logement.
  • L’isolation thermique permet de réaliser 70 % d’économies sur le chauffage.

Une bonne ventilation pour une meilleure isolation

L’isolation thermique par l’extérieur d’un logement est la première étape à franchir pour maîtriser la consommation d’énergie. Toutefois, une maison bien isolée n’empêche pas la pollution de stagner dans l’air ambiant. C’est pour cela qu’il faut également s’assurer lors de l’isolation que le logement est bien ventilé aussi.

Les différentes étapes d’une isolation thermique

L’isolation thermique par l’extérieur d’un logement passe par plusieurs étapes à savoir :

  • La préparation : il s’agit de retirer tous les éléments qui sont fixés au mur (climatisation, gouttières, ou chaudière).
  • Traitement des murs : pour une meilleure isolation, il est utile de nettoyer et de traiter les murs externes avant de poser le manteau isolant.
  • La pose des rails de départ : ces matériaux assurent la stabilité et permettent l’assemblage des panneaux isolants. Les rails sont fixés en fonction de la nature du sol et doivent être posés de manière horizontale.
  • Le collage des plaques isolantes : ici, la colle est préparée et appliquée sur les plaques de polystyrène qui sont ensuite collées au support en fonction d’un calepinage en quiconque.
  • Le chevillage des plaques : une fois les panneaux collés, le recouvreur procède au chevillage à l’aide des vis ou de chevilles à frapper. Il utilise environ 6 chevilles par mètre carré et le nombre peut augmenter en fonction de la taille de la maison.
  • Pose d’un treillis de verre : la toile de verre est ajoutée pour renforcer le polystyrène et le rendre plus solide.
  • Pose d’armatures des huisseries : cette opération consiste à poser des bavettes en aluminium sur les fenêtres afin de les protéger des chocs et infiltrations d’eau.
  • Application de l’enduit finition : le professionnel applique le type d’enduit que vous aurez choisi pour embellir votre maison.
  • fixation des éléments retirés et nettoyage : une fois toutes les étapes terminées, l’artisan va replacer tous les éléments enlevés lors de la préparation et les nettoyer.

L’isolation thermique par l’extérieur étant un projet de rénovation énergétique est soumise à certaines aides financières octroyées par l’Etat. Vous aurez donc droit à la prime énergie Habiter mieux, l’éco-prêt taux zéro, et MaprimeRénov.

Les derniers articles :

Leave a Reply

Your email address will not be published.