Différents types de pompe à chaleur

Différents types de pompe à chaleur

La pompe à chaleur, 3 lettres pour PAC, est aussi connue sous le nom de thermopompe en français canadien. Il s’agit d’un dispositif qui permet d’assurer le transfert d’énergie thermique anciennement «  calories » d’une source froide vers une source chaude. La pompe à chaleur se pose comme un équipement assurant l’inversion du sens naturel du naturel spontané de l’énergie thermique. En fonction de la pose du dispositif de pompage, une pompe à chaleur peut faire office de système de chauffage. Ceci au cas où l’on souhaite augmenter la température de la source chaude ou de réfrigération si on veut réduire la température de la source froide. Si la pompe à chaleur assure les deux fonctions, on dira de lui qu’il est thermofrigopompe.

Les différents types de PAC

Si vous désirez installer une pompe à chaleur afin de réaliser une économie d’énergie substantielle, sachez que vous devez savoir quel type de pompe à chaleur est idéal pour vous.

 

Pompe à chaleur aérothermique

Ce type de pompe à chaleur capte l’énergie de l’air extérieur qu’il restitue à l’intérieur. Il existe deux principaux de pompe à chaleur aérothermique. Il s’agit de la pompe à chaleur air-air et la pompe à chaleur air-eau.

 

 

 

Pompe à chaleur eau-eau

pac eau eau

Cette pompe est équipée de ventilo-convecteurs qui bénéficient d’un fonctionnement électrique. Ces derniers acheminent l’air ambiant de l’extérieur vers l’intérieur de votre habitation. C’est ainsi qu’on parlera d’une pompe à chaleur réversible. Le hic avec cette variante, c’est qu’elle affiche des performances médiocres en hiver, puisque les températures sont très basses. L’installation d’un chauffage d’appoint qui prendra le relais est une solution intéressante.

 

 

Pompe à chaleur air-eau

 Celle-ci capte les calories de l’air extérieur avant de les transmettre dans l’eau de votre système de chauffage. La pompe à chaleur aérothermique air-eau joue deux rôles bien distincts : offrir un chauffage optimal et fournir de l’eau chaude sanitaire dans tout le foyer. On doit cependant le relier à un système de chauffage préexistant. Le PAC air-eau peut cependant être raccordée à des radiateurs à eau de haute température. Mais pour un rendement optimisé, il est conseillé de l’associer à un plancher chauffant basse température. Puisque le PAC air-eau prend son énergie dans l’air, l’appareil est efficace lorsqu’il fait 0°C. Une fois qu’on atteint une température de -7°C en hiver, il ne fonctionne plus.

 

 

 

  Le PAC géothermique

pompe à chaleur géothermique

 C’est du sol de votre jardin que PAC géothermique puise son énergie. Il dispose d’un réseau de capteurs enterrés, la chaleur est extraite puis diffusée via le chauffage central, vers un ballon d’eau chaude ou à travers des ventilo-convecteurs. Deux options existent pour l’installation d’une pompe à chaleur géothermique. Vous aurez la possibilité de choisir entre un captage horizontal et un captage vertical.

On conseille de choisir le captage horizontal au cas où la surface de votre jardin est plus de deux fois supérieure à la surface de votre maison. Le réseau de captage est alors installé à une profondeur se trouvant entre 60 cm et 1,2 mètre. Pour ce qui est du captage vertical, vous devez la choisir si la taille de votre jardin est assez réduite. Les capteurs dans ce cas, se trouvent jusqu’à 100 mètres de profondeur, ce qui les rend moins sensibles aux variations de température.

 

Pompe à chaleur hydrothermique

Elle est idéale si un point d’eau est situé à proximité du logement. Dotée d’un fonctionnement simple, elle tire la chaleur se trouvant dans l’eau et l’utilise pour chauffer votre maison, mais aussi fournir de l’eau sanitaire. L’été, il est possible de l’utiliser en sens inverse pour vous rafraîchir. La pose d’une PAC hydrothermique nécessite de faire plusieurs démarches administratives pour modifier les sols. Un double forage est également à prévoir pour limiter les risques de tarissement.

 

 

Fonctionnement d’une pompe à chaleur

Le fonctionnement d’une PAC consiste en 4 étapes. Tout commence au niveau de l’évaporateur qui aspire les calories de la source exploitée (eau, sol, air). Les calories sont ensuite transportées au niveau du liquide caloporteur, qui quant à lui, change d’état. En exerçant son action, le compresseur le transforme en gaz chaud. L’appareil retrouve aussi sa forme de base au travers de la puissance thermique du condensateur. C’est la phase la plus importante du circuit. Un détenteur vient pour baisser la température. La température du fluide frigorigène baisse pour regagner son niveau initial. Après, le cycle recommence.

Quel est le prix d’une pompe à chaleur ?

Le prix d’une pompe à chaleur varie en fonction du modèle sur lequel vous jetez votre dévolu. Par exemple, une pompe à chaleur géothermique à un prix élevé qu’une pompe à chaleur air-eau. Plus clairement, vous devez prévoir entre 10 000 et 20 000 euros pour une PAC géothermique, tandis que 10000 et 15 000€ peuvent suffire pour PAC air-eau. Quant à la PAC hydrothermique, il vaut débourser entre 14 000 et 18 000€.

Une bonne nouvelle est qu’il existe de nombreuses aides pouvant accompagner votre investissement. Bien entendu, puisque la pose d’une pompe à chaleur fait partie du cahier des charges relatif à la rénovation énergétique. Ainsi, il vous sera possible de bénéficier des allocations telles que la Prime Effy, MaPrimeRénov’, la TVA réduite à 5,5% ainsi que l’éco prêt à taux zéro.

Leave a Reply

Your email address will not be published.